« Nous vous souhaitons une année de parole et d’écoute. Parler, c’est créer des liens.
Et tricoter des liens, ça réchauffe.

Nous avons toutes et tous bien besoin de ces moments chaleureux ponctués de surprises qui font de nous des vivants-parlants. 
Parler, c’est aussi oser prendre un risque, celui de ne pas trouver les mots, de ne pas être entendu,…

Parler, c’est un pari. Particulièrement en situation de fragilité, en contexte de détresse, de danger, de maladie, de crise, une parole adressée à quelqu’un qui écoute est l’occasion d’un soutien, d’une aide, d’une reconnaissance. Dans nos métiers de l’aide, du soin, de l’éducation, de l’accueil, … recevoir cette parole, pour le professionnel ou le bénévole que nous sommes, est exigeant et nous confronte à nos propres limites et représentations.

L’équipe, le réseau est une ressource essentielle qui nous permet de parler à notre tour et de découvrir les ressources du collectif, cet étayage solidaire indispensable.

Parler et être écouté nous permet d’être reconnu, respecté, responsabilisé, de trouver du sens dans les méandres du quotidien, d’avancer sur le chemin de nos vies. En 2022, créons des réseaux soucieux des autres, tricotons des liens, nourrissons la solidarité… »

L’hiver et le confinement poussent à la lecture. Le texte ci-dessus est extrait d’une publication dont j’ai perdu les références… mais je l’apprécie beaucoup et souhaite le partager avec vous.

Je souhaitais aussi vous parler plus concrètement de nos projets pour cette année de notre 50e anniversaire, j’aurais voulu vous proposer un agenda précis mais l’offensive du Covid est toujours en cours. « Hélas ! » suis-je tenté de dire mais il n’est pas dit que les Amis de Bousval se laisseront aller au découragement : soyons optimistes, programmons ! Et « croisons les doigts » !                               

Catégories : ActualitésEdito