Interview de S. Hendrickx (mars 2022)


Bousvalien, né en 1994, Quentin habite rue du Château, lieu propice à la photographie.

Il est encore tout jeune quand André – son père, passionné de photo – lui offre une caméra pour filmer les chevreuils galopant derrière leur propriété.

Après l’école primaire, les choses sérieuses commencent et priorité est alors donnée aux études.

Portrait de Quentin Van Belle, photographe

Quentin devient bachelier en agronomie environnementale à la Haute École de la Province de Namur (HEPN – site de Ciney). Il poursuit ses études en sciences à la Haute école Léonard de Vinci à Louvain-la-Neuve et, aujourd’hui, il enseigne les sciences au collège de la Providence à Champion.

Il s’investit dans le comité de gestion de la réserve naturelle de Genappe, lieu où l’on rencontre des oiseaux de nombreuses espèces.

Admiratif de nos paysages et de la faune locale, Quentin projette de découvrir d’autres horizons. Ainsi, il a visité le Val d’Aoste et il envisage de parcourir la Suède à la recherche de nouveauté.

Après avoir travaillé avec un appareil Sony et un Canon reflex, il s’est offert un appareil Canon hybride et – très bonne affaire réalisée en France – un objectif de très belle qualité.

Ce voyage, c’est avec son père qu’il a pu le faire ; celui-ci m’a confié le plaisir de ce temps passé avec son fils, à l’écoute de ses projets.

Beaucoup de modestie et de simplicité chez cet autodidacte. La photographie est pour lui une passion, un hobby qui n’ont rien à envier aux professionnels ; il a d’ailleurs remporté le grand prix 2021 du concours photo Agrinature, récompense qui lui laisse entrevoir une belle carrière dans ce milieu.

Photo de renardeaux prise par Quentin Van Belle

Il nous a proposé la très jolie photo de cette petite famille de renardeaux, malheureusement exterminée par une personne qui n’a pas compris que les animaux peuvent vivre en harmonie avec l’homme.
Comme son ami Antoine Jaumain, Quentin sera présent à la 50e expo Saint-Barthélémy le dernier weekend d’août à Bousval.