Né en 1946, ingénieur mécanicien de formation, devenu proche des Amis de Bousval, Jacques réside à Lillois, à 13 kilomètres de Bousval. Sa passion est l’art pictural dont il pratique toutes les techniques.

Comme il le raconte, il est né avec un crayon en main et il a dessiné dès le plus jeune âge, se mettant ensuite à la peinture, à 11 ans déjà.

Sa profession l’a fait voyager dans le monde entier : Europe, Japon, Chine, URSS, USA, Canada, Brésil, Mexique, … Que rêver de mieux pour ouvrir l’esprit, développer les contacts humains, diversifier la vision des choses ? Passionné de tout, Jacques a même découvert que les mathématiques ont leur place dans l’art : nous y reviendrons.

Jacques a fréquenté plusieurs académies de peinture ; il est retraité et, depuis 15 ans, il est professeur de peinture aux Ateliers créatifs de Lillois.

… et restaurateur de tableaux

Jacques a une autre compétence : il est un excellent restaurateur de tableaux. C’est Chantal Hendrickx qui nous l’a conseillé et Marie Biesmans qui nous a mis en relation avec lui.

La restauration est une activité de longue haleine qui demande des connaissances tant techniques qu’artistiques et pour laquelle il manifeste beaucoup d’intérêt.

Restauration du tableau représentant le château de La Motte

C’est donc à lui que nous nous sommes adressés pour la restauration d’un tableau peint par Richard Viandier et représentant le château de La Motte au temps de sa splendeur.

Ce tableau avait appartenu au chirurgien Domb (père du fondateur de Pairi Daiza) qui disposait d’une seconde résidence avenue du Château de La Motte. Lorsque M. Domb a quitté Bousval, il a légué le tableau aux AdB afin qu’il reste dans son milieu « naturel ».

Victime du temps et de mauvaises manipulations, atteinte de nombreuses déchirures, cette œuvre était fort dégradée et Paul Olbrechts souhaitait lui donner une nouvelle vie ; c’est ainsi qu’il a été fait appel aux mains expertes de Jacques Bauden pour la succession des actions à mener :

  • démontage et enlèvement de la toile,
  • marouflage sur un panneau résistant à la déformation,
  • découpage des bords en décomposition,
  • réparation des trous avec des morceaux de toile (une grande partie de la toiture a été recomposée grâce à de fines languettes de toile disposées dans le sens de la pente du toit),
  • ré-encollage et masticage au gesso (sorte d’enduit).
  • Enfin, pour redynamiser le travail réalisé au fusain et au crayon de couleur, un vernis spécial de fixation a été appliqué.
Jacques Bauden et le tableau du chateau de La Motte
Jacques Bauden et le tableau représentant le château de La Motte au temps de sa splendeur

Encadrement du tableau représentant le château de La Motte

Nous avons ensuite confié le tableau à l’encadreur Jean-Luc Ney qui a réalisé l’encadrement « à l’américaine » proposé par Jacques Bauden.

Cet encadreur est bien connu des nombreux peintres participant aux expositions de la Saint-Barthélemy. Son talent et son expérience ont mis en valeur « Le château de La Motte ».

Le tableau sera présenté en exclusivité lors de la 50e exposition Saint-Barthélemy en août 2022. C’est là aussi que nous retrouverons Jacques pour un exposé passionnant sur les mathématiques dans l’art.

Bien d’autres festivités sont prévues pour le jubilé des AdB : soyez attentif aux prochains « Bousvalien ».